Le Temple de la renommée du baseball canadien remettra le prix Tip O’Neill à Vladimir Guerrero fils et le prix Jack Graney à John Lott le 18 mai

Le Temple de la renommée du baseball canadien remettra le prix Tip O’Neill à Vladimir Guerrero fils et le prix Jack Graney à John Lott le 18 mai

St. Marys, Ontario – Le frappeur de puissance des Blue Jays de Toronto Vladimir Guerrero fils, qui est né à Montréal, recevra le prix Tip O’Neill 2021 du Temple de la renommée du baseball canadien lors d’une cérémonie avec la rencontre des Jays contre les Mariners de Seattle au Rogers Center le mercredi 18 mai prochain.

Au même moment, John Lott, journaliste au National Post et à The Athletic, recevra pour sa part le trophée Jack Graney 2021.

« Nous sommes ravis d'honorer Vladimir Guerrero fils pour sa formidable saison record de 2021, devant les fans des Blue Jays, à son domicile, dans son stade, a déclaré Jeremy Diamond, président du conseil d'administration du Temple de la renommée du baseball canadien. Et il semble également approprié de remettre à John Lott le prix Jack Graney au Rogers Centre, où il a passé tant de temps à rédiger ses articles captivants sur la galerie de presse. »

Vladimir Guerrero fils – Lauréat du prix Tip O'Neill 2021

Guerrero fils est lauréat du prix Tip O'Neill pour la première fois de sa carrière. Le Temple situé à St. Marys, en Ontario, décerne chaque année ce prix au joueur canadien jugé excellent dans ses réalisations individuelles et sa contribution à l'équipe, tout en adhérant aux idéaux les plus élevés du baseball.

En 2021, Guerrero fils a surpassé les joueurs des ligues majeures nés au Canada dans presque toutes les catégories offensives. Le cogneur né à Montréal était le meneur de la Ligue américaine pour la moyenne de présence sur les buts (OBP) (,401), la moyenne de puissance (,601), l’OPS (1,002), les points marqués (123) et les buts totaux (363). Il a également mené les Majeures dans ces deux dernières catégories et a flirté avec la triple couronne, terminant la saison au troisième rang de la Ligue américaine pour la moyenne au bâton (,311), à égalité au premier rang pour les coups de circuit (48) et à égalité au cinquième rang pour les points produits (111). Ses 48 longues balles ont également battu le record d'Eddie Mathews établi en 1953 pour le plus grand nombre de circuits dans une saison par un joueur âgé de 22 ans ou moins.

Pour ses efforts, il a été nommé pour la première fois dans l'équipe toute étoile de la Ligue américaine et frappe même un circuit lors de la classique annuelle, ce qui lui vaut le titre de joueur par excellence de la rencontre.

Après la campagne, Guerrero fils a reçu le prix Hank Aaron de la Ligue américain, remis au meilleur frappeur. À 22 ans, il est devenu le plus jeune récipiendaire de ce trophée et le quatrième Blue Jays, après Carlos Delgado (2000), Jose Bautista (2010 et 2011) et Josh Donaldson (2015).

Guerrero fils a également gagné son premier bâton d’argent en tant que joueur de premier but de l’Américaine, a été voté le joueur de premier but de l’équipe toute étoile de la MLB et a terminé deuxième, tout juste derrière le phénomène des Angels Shohei Ohtani, au titre de joueur le plus utile à son équipe.

En dehors du terrain, Guerrero fils a été un supporteur dévoué de l'ExposFest, un organisme mis sur pied par Perry Giannias en mémoire de sa nièce Kat D, décédée d'une forme agressive de cancer du cerveau appelée gliomes intrinsèques diffus de pontine (DIPG). Les profits de l'ExposFest sont versés à la Fondation Kat D DIPG et à l'Hôpital de Montréal pour enfants. 

« Je suis honoré de recevoir ce prix, a déclaré Guerrero fils. C'est un honneur d'être honoré dans le pays où je suis né. Merci au Temple de la renommée du baseball canadien. J'espère pouvoir remporter ce prix à nouveau dans le futur. »

À propos de Tip O'Neill

Le prix Tip O’Neill du Temple est dédié à James « Tip » O’Neill, de Woodstock (Ontario), qui a été l’une des premières vedettes des Ligues majeures. Avec les Browns de Saint-Louis de l’Association américaine en 1887, O’Neill a établi des records pour les coups sûrs, les doubles, le pourcentage de puissance et le total de buts, en plus de terminer la campagne avec une moyenne au bâton de ,492, un autre record. Les buts sur balles étaient comptabilisés comme des coups sûrs en 1887, mais si nous calculions sa moyenne selon les standards d’aujourd’hui, elle serait de ,435, bonne pour le deuxième rang de tous les temps derrière Hugh Duffy (,440 en 1894).

John Lott – Lauréat du prix Jack Graney 2021

Le très respecté Lott, qui était largement considéré comme la conscience du groupe de journalistes suivant les activités des Blue Jays avant sa retraite en 2020, recevra le prix Jack Graney pour son travail exceptionnel s’étirant sur plus de deux décennies au National Post et à The Athletic.

Le Temple situé à St-Marys remet annuellement ce prix à un membre des médias qui contribue de façon significative au développement du baseball au Canada par son travail.

Né en 1944 à Gettysburg (Pennsylvanie), Lott a grandi sur la ferme familiale à quelques miles de la ville. Il s’est passionné pour le baseball à l’âge de sept ans alors qu’il se lançait la balle avec son oncle John. Ce dernier a fabriqué un tee-ball à partir de tuyaux et d’hose d’un radiateur et lui a montré à frapper comme il se doit.

« Mais lorsque à la fin de mon adolescence, il était clair que mon rêve de jouer dans les Majeures était en train de s’évanouir, a écrit Lott dans sa chronique annonçant son départ de The Athletic en octobre 2020. Mais à partir de ce moment, j’avais un autre rêve qui paraissait lointain pour un jeune coincé dans une ferme familiale en 1960. Mon ambition était de couvrir une équipe des Ligues majeures. 40 ans plus tard, je l’ai fait. »

Lott a attrapé la piqûre du journalisme lorsqu’il a été nommé le coéditeur de la section des sports à son école secondaire. Après avoir obtenu son diplôme de l’Université Penn State, il a déménagé en Ontario et a débuté sa carrière de journaliste, d’abord en tant que reporter généraliste pour le Newmarket Era de 1969 à 1975. Puis, jusqu’en 1980, il a été l’éditeur du Aurora Banner.

En 1980, il a ensuite enseigné le journalisme pendant 20 ans au Collège Centennial à Toronto. Tout en conservant sa passion pour le baseball! En 1998, il a fondé le site web TruNorth Baseball, un site mettant l’emphase sur les joueurs canadiens et les espoirs des Blue Jays, qu’il interviewait lors de ses voyages dans les stades des ligues mineures au Canada et aux États-Unis. Il a maintenu ce site pendant trois ans.

Ce travail lui a permis d’obtenir un poste de pigiste affecté à la couverture des Blue Jays pour le National Post à partir de l’an 2000. En 2004, il a pris une pré-retraite de l’enseignement pour se concentrer sur sa carrière de chroniqueur de baseball pour le National Post, un poste qu’il a occupé pendant 16 ans. Il a d’ailleurs trouvé le temps de coécrire un livre avec Shi Davidi en 2013, Great Expectations : The Lost Toronto Blue Jays Season.

Dès 2016, Lott, qui est d’ailleurs un excellent photographe à ses heures, est devenu le chroniqueur senior pour The Athletic Toronto. C’est deux ans plus tard qu’il a reçu le prix Sports Media Canada George Gross.

Il a continué à publier d’incroyables articles pour The Athletic et à aider de jeunes journalistes jusqu’à sa retraite en octobre 20202.

« Lorsque Scott Crawford m’a appelé pour me dire que j’étais le lauréat du prix Jack Graney, j’étais abasourdi, a-t-il dit. La semaine précédente, j’avais regardé la cérémonie d’intronisation et les discours des deux lauréats précédents, Ken Fidlin et Dan Shulman, et j’étais impressionné par leur longue et belle carrière. Ma réaction à la nouvelle de ma nomination a été de penser que je n’appartenais pas à la même ligue que ces gars, que je connais et que je respecte. Je me sens toujours comme ça, mais je suis aussi grandement touché que le comité de sélection croit que je méritais suffisamment d’être inclus dans le groupe de tous les lauréats. C’est le comble pour une carrière dans le baseball qui m’a apporté beaucoup de plaisir, fait rencontrer de bons amis et le luxe de n’avoir jamais payé un billet pour un match de baseball. »

À propos de Jack Graney

Né à St Thomas (Ontario), Jack Graney était le premier frappeur des Indians de Cleveland. Sa carrière dans les Majeures se résume en plusieurs premières : il a été le premier frappeur à affronter Babe Ruth des Red Sox de Boston au monticule le 11 juillet 1914 et le premier à porter un numéro sur son uniforme le 26 juin 1916. Lorsqu’il a accroché ses crampons, Graney est devenu le premier ancien joueur à faire le saut sur la galerie de presse en tant que descripteur à la radio pour les Indians. Il a occupé ce poste de 1932 à 1953.

Gagnants précédents du trophée Tip O’Neill

1984 – Terry Puhl
1985 – Dave Shipanoff
1986 – Rob Ducey
1987 – Larry Walker
1988 – Kevin Reimer
1989 – Steve Wilson
1990 – Larry Walker
1991 – Daniel Brabant
1992 – Larry Walker
1993 – Rob Butler
1994 – Larry Walker
1995 – Larry Walker
1996 – Jason Dickson
1997 – Larry Walker
1998 – Larry Walker
1999 – Jeff Zimmerman
2000 – Ryan Dempster
2001 – Corey Koskie
2001 – Larry Walker
2002 – Eric Gagné
2002 – Larry Walker
2003 – Eric Gagné
2004 – Jason Bay
2005 – Jason Bay
2006 – Justin Morneau
2007 – Russell Martin
2008 – Justin Morneau
2009 – Jason Bay
2010 – Joey Votto
2011 – Joey Votto
2011 – John Axford
2012 – Joey Votto
2013 – Joey Votto
2014 – Justin Morneau
2015 – Joey Votto
2016 – Joey Votto
2017 – Joey Votto
2018 – James Paxton
2019 – Mike Soroka
2020 – Jamie Romak
2021 – Vladimir Guerrero Jr.

Lauréats précédents du trophée Jack Graney

1987 – Neil MacCarl – Toronto Star
1988 – Milt Dunnell – Toronto Star
1990 – Austin “Dink” Carroll – Montreal Gazette
1991 – Joe Crysdale & Hal Kelly – CKEY
1996 – Dave Van Horne – Montreal Expos
2001 – Tom Cheek – Sportsnet 590/The Fan
2002 – Ernie Harwell – Detroit Tigers
2003 – Allan Simpson – Baseball America
2004 – Jacques Doucet – Montreal Expos
2005 – Len Bramson – TBS Sports
2009 – Ian MacDonald – Montreal Gazette
2010 – Bob Elliott – Sun Media & canadianbaseballnetwork.com
2011 – W.P. Kinsella – Auteur « Shoeless Joe » adapté du « Champ des rêves ».
2012 – Jerry Howarth – Sportsnet 590/The Fan
2013 – Rodger Brulotte – Montreal Expos, Toronto Blue Jays
2014 – Richard Griffin – Toronto Star
2015 – Serge Touchette – Le Journal de Montreal
2016 – Larry Millson – Globe and Mail
2017 – Alison Gordon – Toronto Star
2018 – Jeff Blair – Sportsnet
2019 – Ken Fidlin – Toronto Sun
2020 – Dan Shulman – Rogers Sportsnet, ESPN
2021 – John Lott, National Post, The Athletic

FR