Romano, Quantrill et Guerrero fils en tête de liste pour le prix Tip O'Neill du Temple

Romano, Quantrill et Guerrero fils en tête de liste pour le prix Tip O'Neill du Temple

Deux joueurs des Blue Jays de Toronto et un lanceur ayant remporté 15 victoires pour les Guardians de Cleveland sont parmi les candidats de choix pour le Prix Tip O'Neill.

Le Temple de la renommée du baseball canadien remet annuellement au joueur canadien qui a excellé de façon individuelle et apporté une grande contribution à son club tout en adhérant aux plus grands idéaux du baseball.

En 2022, le spécialiste des fin de matchs chez les Blue Jays Jordan Romano (Markham, ON) est devenu le premier canadien à préserver 30 victoires pour un club canadien alors que son coéquipier et joueur de premier-but Vladimir Guerrero fils, (Montréal, QC) a réussi une autre saison de 30 circuits ou plus. Pendant ce temps, Cal Quantrill (Port Hope, ON) a connu la meilleure saison de sa jeune carrière, menant les Guardians dans la catégorie des victoires avec 15.

Ces joueurs n'ont pas été les seuls Canadiens à briller dans les Majeures en 2022. Le frappeur gaucher des Guardians Josh Naylor (Mississauga, ON) a frappé 20 longues balles pour la première fois de sa carrière et le lanceur des Red Sox de Boston Nick Pivetta (Victoria, C.-B.) se retrouve à égalité en tête dans l'Américaine pour le nombre de dépars (33).

En plus de Romano, un trio de releveurs canadiens - Zach Pop (Brampton, ON) avec les Blue Jays, Rowan Wick (North Vancouver, C.-B.) avec les Cubs de Chicago et Matt Brash (Kingston, ON) avec les Mariners de Seattle - est devenu un choix de prédilection dans l'enclos de leur club respectif.

Brash a été l'un des quatre Canadiens à faire ses débuts dans la MLB en 2022. Les autres sont Charles Leblanc (Laval, QC) avec les Marlins de Miami, Bo Naylor (Mississauga, ON) avec les Guardians et Jared Young (Prince George, C.-B.) avec les Cubs.

Pendant ce temps, Ellie Jespersen (Spruce Grove, AB) a excellé comme première frappeuse avec l'équipe nationale féminine du Canada en plus de recevoir le titre de joueuse la plus utile à sa formation en 2022.

Dans une année aussi riche en événements, comment choisir le Canadien qui s'est le plus distingué?

C'est le dilemme auquel le Temple de la renommée du baseball canadien est confronté et il aimerait connaître votre avis afin de déterminer qui a été le meilleur canadien alors qu'il se prépare à choisir le lauréat du prix James Tip O'Neill pour 2022.

Le Temple vous encourage donc à voter pour les joueurs qui, selon vous, se sont le plus illustrés. Vous avez jusqu’à 17 h le mardi 22 novembre.Vous pouvez envoyer vos trois meilleurs choix par courriel (veuillez être clair sur vos première, deuxième et troisième sélections) à baseball@baseballhalloffame.ca.

Le vote du public est l'un des critères que le Temple prendra en considération lorsque viendra le temps de choisir le gagnant, qui sera annoncé le 6 décembre prochain.

Voici un résumé des candidats en ordre alphabétique et leurs exploits en 2022 (le Temple accepte également d’autres suggestions) :

Matt Brash (Kingston, ON)

Après avoir commencé la saison dans la rotation avec les Mariners, Brash a été converti avec succès en releveur. Pendant une période de 16 matchs, du 17 août au 24 septembre, le droitier canadien n'a pas accordé de point. Au total, après avoir rejoint l'enclos des releveurs des M's le 9 juillet, le droitier de 24 ans a enregistré une moyenne de points mérités de 2,35 en 34 apparitions et a retiré 43 frappeurs en 30,2 manches. En 39 apparitions combinées (dont cinq départs), il a affiché une fiche de 4-4 avec une MPM de 4,44 et a retiré 62 frappeurs en 50,2 manches. Il a également lancé 3,1 1/3 manches sans point en séries.

Brock Dykxhoorn (Goderich, ON)

Ce droitier de 6 pieds et 8 pouces a connu une autre excellente saison avec les Uni-President 7-Eleven Lions de la Chinese Professional Baseball League avant d'être contraint de subir une opération au dos en août. En 12 départs, il a affiché une fiche de 3-3 et une moyenne d'efficacité de 2,96, tout en retirant au bâton 50 frappeurs en 73 manches lancées.

Vladimir Guerrero fils (Montréal, QC)

Le joueur de premier but de 23 ans des Blue Jays a surclassé les joueurs nés au Canada dans presque toutes les catégories offensives, notamment les coups sûrs (175), les points (90), les coups de circuit (32) et les points produits (97). Il a également terminé parmi les dix premiers dans plusieurs catégories statistiques de la Ligue américaine, notamment à égalité au cinquième rang pour les points produits, au sixième rang pour les coups sûrs et à égalité au septième rang pour les coups de circuit. Pour ses efforts, il a été le joueur de premier-but partant pour la Ligue américaine lors du match des étoiles. Il a également remporté son premier Gant d'or.

Ellie Jespersen (Spruce Grove, AB)

Jespersen a excellé au sommet de l'ordre des frappeurs de l'équipe nationale féminine en 2022. La joueuse originaire de l'Alberta a joué au deuxième but et a été l'une des meilleures joueuses de l'équipe lors de la série de l'amitié à Thunder Bay, en Ontario, alors qu'elle a frappé ,375 et récolté des coups sûrs dans les cinq parties. Ses quatre points dans cette série ont été un sommet dans son équipe. La joueuse de champ intérieur de 19 ans, qui a rejoint l'équipe nationale en 2019, s'imagine être un membre clé de la sélection canadienne pour de nombreuses années à venir.

Edouard Julien (Québec, QC)

À sa deuxième saison professionnelle dans l'organisation des Twins du Minnesota, Julien a frappé pour ,300, affiché un pourcentage de présence sur les buts de ,441 et un pourcentage de présence et de puissance de ,931 en 113 parties pour le Wind Surge de Wichita (AA). Il a également réalisé 17 circuits, soutiré 98 buts sur balles et volé 19 buts. L'ancien membre de l'équipe nationale junior a continué de frapper fort dans la ligue d'automne de l'Arizona (AFL) pour les Desert Dogs de Glendale, terminant avec une moyenne au bâton de ,400 en 21 parties pour mener le circuit. Il a également terminé en tête de l'AFL avec un OBP de ,563 et un OPS de 1,248. Pour ses efforts, il a été nommé joueur de l'année de l'AFL et le joueur de deuxième but de l'équipe AA All-Star de Baseball America.

Charles Leblanc (Laval, QC)

Le polyvalent canadien a reçu sa première promotion dans les grandes ligues le 29 juillet lorsqu'il a été appelé par les Marlins. Avant d'être appelé, il affichait une fiche de .302, 14 coups de circuit et 45 points produits en 87 matchs et menait les Jumbo Shrimps de Jacksonville avec 96 coups sûrs et un OBP de .381. Avec les Marlins, Leblanc a joué 26 matchs au deuxième but, 13 au troisième et 8 au premier. Au total, en 48 matchs dans les ligues majeures, il a frappé .263 avec 4 coups de circuit, 10 doubles et 12 buts sur balles. Après la saison, il a été nommé joueur le plus utile de l'équipe AAA des Jumbo Shrimp.

Bo Naylor (Mississauga, ON)

Le frère cadet de Josh a été promu au sein de l'équipe des Guardians le 1er octobre et a participé à cinq matchs dans la MLB. Il a également fait partie de l'équipe d'après-saison du club. Avant d'être appelé dans les Majeures, le receveur de 22 ans a frappé .263 avec un OBP de .392, tout en réussissant 21 coups de circuit et en volant 20 buts en 118 matchs entre le AA et le AAA. Pour ses efforts, Baseball America l'a nommé le joueur de ligue mineure de l'année des Guardians et il a été nommé dans l'équipe d'étoiles de la Ligue internationale.

Josh Naylor (Mississauga, ON)

De retour d'une blessure sérieuse à la jambe, Naylor a établi des records en 2022 avec 20 coups de circuit et 79 points produits. En 122 matchs pour les Guardians, il a également établi des records en carrière pour les coups sûrs (115), les doubles (28) et les buts sur balles (47). Le cogneur gaucher était à son meilleur en juillet lorsqu'il a frappé ,333 avec 5 longues balles et un OPS de ,974 en 19 matchs. Naylor a également enregistré six coups sûrs en sept rencontres des séries, dont un coup de circuit lors du quatrième match de la série de division de la Ligue américaine contre les Yankees de New York au Progressive Field.

Tyler O’Neill (Maple Ridge, C.-B.)

Avant une blessure à l'ischio-jambier qui a mis fin à sa saison le 17 septembre, O'Neill a frappé ,228 avec 14 coups de circuit et 56 points produits en 96 matchs pour les Cardinals de Saint-Louis. Il a également été le meilleur joueur parmi les Canadiens évoluant dans la MLB avec 14 buts volés. Le voltigeur de gauche, qui a remporté deux Gants d'or, était à son meilleur en juin, lorsqu'il a frappé ,354 et obtenu un OPS de ,906 en 13 matchs.

Nick Pivetta (Victoria, C.-B.)

Pivetta a été une véritable machine à lancer pour les Red Sox en 2022, démarrant 33 matchs, ce qui représente le plus grand nombre de matchs dans la Ligue américaine. Le droitier de 6 pieds et 5 pouces a également établi des records en carrière pour les victoires (10) et les manches lancées (179,2) et a enregistré 175 retraits sur des prises (14e dans l'Américaine). Au cours des mois de mai et juin, il a présenté une fiche de 8-2 et une MPM de 2,18 en 12 départs tout en réussissant 75 retraits sur des prises en 78,1 manches.

Cal Quantrill (Port Hope, ON)

Quantrill a mené les Guardians et établi un record en carrière avec 15 victoires (quatrième dans la Ligue américaine) pendant la saison régulière. Le droitier de 6 pieds et 3 pouces a également lancé 186,1 manches (huitième dans la Ligue américaine) et affiché une moyenne de points mérités de 3,38 (12e ). Ses 32 départs sont à égalité pour le deuxième plus grand nombre de départs dans la Ligue américaine. Quantrill a été à son meilleur au cours de la deuxième moitié de l'année, avec une fiche de 9-0 et une moyenne d'efficacité de 2,94 en 15 départs. Sa MPM de la seconde moitié de la saison était la septième meilleure de la Ligue américaine. Le 11 octobre, lorsqu'il a pris le départ contre les Yankees dans la série de division, il est devenu le premier Canadien à commencer le premier match d'une série d'après-saison depuis que Ryan Dempster (Gibsons, C.-B.) l'a fait pour les Cubs de Chicago le 1er octobre 2008.

Zach Pop (Brampton, ON)

Après que les Blue Jays l'aient acquis des Marlins le 2 août, Pop est devenu un releveur fiable pour le club, affichant une fiche de 2-0 et une MPM de 1,89 en 17 apparitions. Dans un total de 35 matchs de saison régulière entre les Blue Jays et les Marlins, il a montré un dossier de 4-0 avec une moyenne de points mérités de 2,77 et a retiré 25 frappeurs sur des prises en 39 manches. Il a également lancé un tiers de manche en relève lors du premier match de la série du quatrième as des Blue Jays contre les Mariners.

Jordan Romano (Markham, ON)

Romano s'est imposé comme l'un des meilleurs releveurs de fin de matchs des grandes ligues en 2022. En 63 matchs, le Canadien aux lancers puissants a enregistré une moyenne de points mérités de 2,11, ce qui est le huitième meilleur résultat jamais obtenu par un releveur canadien qui a lancé au moins 50 manches dans une saison. Romano a également enregistré 36 sauvetages, soit le troisième plus grand nombre dans la Ligue américaine et il est devenu le premier Canadien à enregistrer 30 sauvetages en une saison pour une équipe canadienne des ligues majeures. Éric Gagné (Mascouche, QC), John Axford (Port Dover, ON) et John Hiller (Toronto, ON) sont les trois seuls Canadiens à avoir enregistré plus de sauvetages en une saison. Bien qu'il ait été utilisé exclusivement comme releveur en fin de match, Romano s'est classé au premier rang de tous les lanceurs canadiens en 2022 avec une moyenne WAR supérieur à la normale de 2,9. Il a également maintenu ses adversaires à une moyenne au bâton de ,190. Pour ses efforts, il a été nommé releveur du mois d'avril et de juillet de la Ligue américaine et a été nommé pour la première fois membre de l'équipe d'étoiles.

Abraham Toro (Longueuil, QC)

Pour la deuxième fois de sa carrière dans les ligues majeures, Toro a atteint la dizaine pour les coups de circuit, en cognant dix en 109 matchs avec les Mariners. Le polyvalent canadien a également ajouté 36 points comptés, 60 coups sûrs, 13 doubles et 22 buts sur balles. Le Canadien, qui faisait partie de la liste des joueurs disponibles pour les Mariners en séries, était également l'un des meilleurs frappeurs d'urgence du club, avec une moyenne au bâton de ,333 (4-en-12) pendant la saison régulière.

Joey Votto (Etobicoke, ON)

Votto a battu le record de Larry Walker, originaire de Maple Ridge (C.-B.), pour le plus grand nombre de matchs en carrière par un Canadien, lorsqu'il a joué son 1989e match dans les Majeures le 14 août. Cinq jours plus tard, Votto passait sous le bistouri, opération qui a mis fin à sa saison. En 91 parties pour les Reds de Cincinnati, le joueur de premier-but a frappé 11 coups de circuit et a obtenu 41 points produits. Le septuple lauréat du prix Tip O'Neill a également frappé 66 coups sûrs, reçu 44 buts sur balles et présenté un OBP de ,319.

Rowan Wick (North Vancouver, C.-B.)

Ce droitier de 6 pieds et 3 pouces a été le meilleur lanceur canadien des ligues majeures avec 64 apparitions en 2022. Un pilier des fins de matchs dans l'enclos des Cubs, Wick a affiché une MPM de 4,22 et a enregistré neuf sauvetages, tout en retirant 69 frappeurs sur des prises en 64 manches. Il a été particulièrement fort au cours de la deuxième moitié de la saison, alors qu'il a enregistré une moyenne de points mérités de 3,42 en 25 matchs.

Jared Young (Prince George, B.C.)

Young a fait ses débuts dans la MLB avec les Cubs le 16 septembre. Frappant sixième et jouant au premier-but, il a enregistré son premier coup sûr dans les Majeures avec un double contre le releveur des Rockies du Colorado, Justin Lawrence, en huitième manche dans une victoire des siens au compte de 2-1 au Wrigley Field. Le Canadien de 27 ans a ensuite réalisé une série de 5-en-19 (moyenne au bâton de ,263) en six matchs pour les Cubs. Young a également frappé pour ,230 avec 17 coups de circuit en 109 matchs au niveau AAA à Iowa en 2022.

Le lanceur gaucher Rob Zastryzny (Edmonton, AB) a également fait six apparitions en relève pour les Mets de New York et les Angels de Los Angeles cette saison.

Malheureusement, James Paxton (Ladner, C.-B.) et Mike Soroka (Calgary, AB), les lauréats du prix en 2018 et 2019 respectivement, n'ont pas enfilé l'uniforme en raison de blessures.

Le prix Tip O’Neill du Temple est dédié à James « Tip » O’Neill, de Woodstock (Ontario), qui a été l’une des premières vedettes des Ligues majeures. Avec les Browns de Saint-Louis de l’Association américaine en 1887, O’Neill a établi des records pour les coups sûrs, les doubles, le pourcentage de puissance et le total de buts, en plus de terminer la campagne avec une moyenne au bâton de ,492, un autre record. Les buts sur balles étaient comptabilisés comme des coups sûrs en 1887, mais si nous calculions sa moyenne selon les standards d’aujourd’hui, elle serait de ,435, bonne pour le deuxième rang de tous les temps derrière Hugh Duffy (,440 en 1894).

Gagnants précédents du trophée Tip O’Neill

1984 – Terry Puhl
1985 – Dave Shipanoff
1986 – Rob Ducey
1987 – Larry Walker
1988 – Kevin Reimer
1989 – Steve Wilson
1990 – Larry Walker
1991 – Daniel Brabant
1992 – Larry Walker
1993 – Rob Butler
1994 – Larry Walker
1995 – Larry Walker
1996 – Jason Dickson
1997 – Larry Walker
1998 – Larry Walker
1999 – Jeff Zimmerman
2000 – Ryan Dempster
2001 – Corey Koskie
2001 – Larry Walker
2002 – Eric Gagné
2002 – Larry Walker
2003 – Eric Gagné
2004 – Jason Bay
2005 – Jason Bay
2006 – Justin Morneau
2007 – Russell Martin
2008 – Justin Morneau
2009 – Jason Bay
2010 – Joey Votto
2011 – Joey Votto
2011 – John Axford
2012 – Joey Votto
2013 – Joey Votto
2014 – Justin Morneau
2015 – Joey Votto
2016 – Joey Votto
2017 – Joey Votto
2018 – James Paxton
2019 – Mike Soroka
2020 – Jamie Romak
2021 – Vladimir Guerrero Jr.

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

FR