Francis, Morneau, Ward et Martinez honorés lors de la journée d'intronisation du Temple

Francis, Morneau, Ward et Martinez honorés lors de la journée d'intronisation du Temple

John Olerud et Jacques Doucet, élus en 2022, seront intronisés en 2023

St. Marys, Ontario - Le Temple de la renommée et musée du baseball canadien intronisera Jeff Francis, Justin Morneau, Duane Ward et Pedro Martinez lors d'une cérémonie qui aura lieu en personne sur les terrains du Temple à St. Marys, le 18 juin.

Les intronisés proviennent de trois différentes élections, soit 2018 pour Martinez, 2020 pour Morneau et Ward et 2022 pour Francis.

Le journaliste du National Post John Lott recevra également son prix Jack Graney 2021. Le Temple remet ce prix annuellement à un membre des médias qui a contribué de façon significative à faire rayonner le baseball au Canada au cours de leur carrière.

"Nous sommes vraiment heureux de tenir notre première cérémonie d'intronisation en personne depuis 2019, a déclaré Jeremy Diamond, président du conseil d'administration du Temple de la renommée du baseball canadien. Nous avons hâte de célébrer les carrières de quatre anciens joueurs exceptionnels et d'un journaliste très respecté qui ont apporté d'énormes contributions au baseball dans ce pays, sur et en dehors du terrain."

La pandémie de la COVID-19 a empêché le Temple de la renommée d’organiser sa cérémonie habituelle depuis 2019.

Le groupe intronisé en 2021 comprenait 17 membres qui ont marqué l’histoire du baseball au Canada, soit des joueurs ayant pavé la voie aux autres, des administrateurs, des officiels et une équipe gagnante au niveau international. C’est un comité de six personnes, comprenant des historiens du baseball canadien de partout au pays, qui les ont nommés. Les intronisés, pour la plupart tous décédés aujourd’hui, ont eu droit à une cérémonie virtuelle en novembre dernier.

La cérémonie d'intronisation est l'une des nombreuses activités à avoir lieu au cours du week-end. Le tout débute avec la "Soirée Opening Pitch" à Toronto (16 juin) et le 24e tournoi de golf des célébrités et banquet (17 juin). L'agenda complet des trois journées de célébration est inclus dans ce communiqué.

Martinez n'était pas disponible pour venir à St. Marys. Il sera présent à la cérémonie d'intronisation de samedi, mais ne sera pas disponible pour la séance d'autographes publique.

Notons également que John Olerud et Jacques Doucet, élus en 2020, ne pourront être sur place cette année. Ils seront plutôt honorés en 2023.

Horaire des activités du week-end d'intronisation 2022

*Heures avancées de l'Est

Jeudi, 16 juin

Événement : La soirée Opening Pitch à Left Field Brewery de Toronto, qui comprendra une rencontre avec les intronisés Justin Morneau, Duane Ward et Jeff Francis, ainsi que d'autres intronisés au Temple de la renommée du baseball canadien et des personnalités des médias. La nourriture sera fournie par Sportsnet Grill.

Endroit : 36 Wagstaff Drive, Toronto, Ont.

Heure : 18 h à 22 h

Coût : 100 $ par billet. Visitez notre site pour les informations.

Vendredi, 17 juin

Événement : 24e tournoi de golf des célébrités et banquet

Heure : Inscription à 9 h. Départ à 10 h. Banquet débute à 16 h 30. Animation et remise de prix tout de suite après le souper.

Endroit : St. Marys Golf and Country Club, 769 Queen Street East, St. Marys, Ont. Le banquet aura lieu sur les terrains du Temple au 386 rue Church.

Coût : Le tournoi de golf est complet mais vous pouvez encore acheter des billets pour le banquet au prix de 85 $ chacun jusqu'à la fin de la journée de mercredi. Les portes ouvriront pour le banquet à 16 h 30. Pour acheter des billets pour le banquet, veuillez appeler le (519) 284-1838 ou nous envoyer un courriel à l'adresse suivante baseball@baseballhalloffame.ca

Célébrités présentes à cet événement : Fergie Jenkins, Jeff Francis, Justin Morneau, Duane Ward, Lloyd Moseby, Ernie Whitt, Allan Simpson, Steve Rogers, Richard Griffin, Mark Bell, Larry Landreth, Billy Atkinson, Jamie Romak, Merlin Malinowski, Dalton Pompey, Brock Kjeldgaard, Dave Van Horne, Pete Orr, Bill Humber

Samedi, 18 juin

Induction tent

Événement : Cérémonie d'intronisation pour Pedro Martinez, Justin Morneau, Duane Ward et Jeff Francis. Animée par Hazel Mae de Sportsnet

Horaire de la journée d'intronisation :

9 h à 20 h - Matchs de baseball joués sur les terrains du Temple (horaire complet ci-dessous)
9 h 30 à 10 h 15 Conférence de presse avec les intronisés à l'intérieur du musée (membres des médias seulement)
11 h à 17 h - Ouverture du musée (prix régulier admissible)
13 h à 15 h - Cérémonie d'intronisation sur les terrains du Temple
15 h 30 à 17 h - Séance d'autographes * (voir règles ci-dessous) avec Justin Morneau, Duane Ward, Jeff Francis, Fergie Jenkins, Steve Rogers, Lloyd Moseby, Ernie Whitt, Pat Gillick, Dave Van Horne, Bill Humber, Allan Simpson, Howard Starkman, Gord Ash, Jason Dickson, Billy Atkinson et autres invités spéciaux.
* Veuillez noter que Pedro Martinez ne sera pas disponible à la séance d'autographe après la cérémonie.

Séance d'autographes * (voir règles ci-dessous) Les membres doivent apporter leur carte de membre. Admission membres : 15 $. Non-membres : 25 $.

* Membres 2022 entreront en premier.
* La séance a une durée de 90 minutes.
* Autographes limités à un item par personne par intronisé ou invité.
* Premier arrivé, premier servi
* Les employés du Temple se réservent le droit de stopper la ligne d'attente en tout temps.
* Autographes non garantis
* AUCUNE photo.

Horaire des matchs - 18 juin

Terrain Cement : Nationals de l'Ontario
Terrain Rotary : Canadians de Great Lake et Nationals de l'Ontario
Terrain King : Matchs 13U de St. Marys

The Canadian Baseball Hall of Fame and Museum is located in St. Marys, Ontario. The Hall of Fame and Museum commemorates great players, teams, and accomplishments of baseball in Canada. The Museum was founded in November 1982 in Toronto at Exhibition Place and later moved to Ontario Place theme park. In August 1994, it was awarded to St. Marys, Ontario and in June 1998 the doors officially opened in St. Marys.  The Hall of Fame and Museum is dedicated to preserving Canada’s baseball heritage which dates back to the late 1700’s. The CBHFM annually hosts 700+ kids’ events on site and have developed to include baseball fields, museum space and trails.

Biographie sur les intronisés

Pedro Martinez

hall-of-famer-pedro-martinez

Né à Manoguayabo en République dominicaine en 1971, Pedro Martinez a signé avec les Dodgers de Los Angeles en tant qu’agent libre en 1988. Il a surtout été utilisé comme releveur au cours des deux premières saisons avec les Dodgers avant d’être échangé aux Expos le 19 novembre 1993 contre Delino DeShields.

C’est avec la formation montréalaise que sa carrière a vraiment décollé. Membre clé de la rotation des Expos en 1994, alors que l’équipe avait une avance de six parties en tête de la division Est de la Ligue nationale lors du déclenchement de la grève qui allait annuler le reste de la saison et la série mondiale, Martinez allait devenir le pilier de cette équipe. Après avoir récolté 14 victoires et maintenu une moyenne de points mérités de 3,51 en 30 départs en 1995, il a été invité à son premier match des étoiles en 1996. Cette année-là, il a gagné 13 matchs et retiré 222 frappeurs sur des prises en 216 manches et deux tiers.

C’est plutôt la campagne 1997 qui restera en mémoire. En plein cœur de l’ère des stéroïdes et que les statistiques offensives explosaient, Martinez a compilé un dossier de 17-8 et a mené la Ligue pour la moyenne de points mérités (1,90). C’est aussi lui qui a complété le plus de matchs dans la Nationale (13), obtenu la plus haute moyenne WAR (9,0) et ses 305 retraits sur des prises ont battu un record de concession. Ainsi, il est devenu le premier et seul lanceur des Expos à se voir octroyer le trophée Cy Young.

« Lorsque Scott Crawford, du Temple, m’a appelé pour dire que j’allais être du groupe d’intronisés en 2018, je me suis senti honoré, flatté et un peu surpris. Lorsque tu joues, tu ne t’attends pas à te retrouver ici. Je vis chaque jour comme si c’était un rêve. J’étais si fier de jouer au baseball chaque jour et si chanceux, comme joueur, d’avoir été accueilli les bras ouverts pour le Canada et les États-Unis. Ces deux pays m’ont donné la chance de pratique le sport que j’aime tant, » a dit Martinez.

« Même si je n’ai joué que quatre saisons avec les Expos, les partisans m’ont toujours fait sentir important, apprécié et aimé. Il y a une grosse dose d’amour et de respect entre moi et les partisans des Expos. J’aimerais remercier les gens qui ont voté pour moi. Merci à tous les membres du Temple de la renommée et musée du baseball canadien. Je ne serais pas ici sans mes coéquipiers et ma famille. C’est tout un honneur de devenir le cinquième dominicain à être intronisé, après Vladimir Guerrero, Felipe Alou, Tony Fernandez et George Bell »

Pour en savoir plus sur Pedro, cliquez ici.

Justin Morneau

Né à New Westminster (Colombie-Britannique) en 1981, Justin Morneau a développé son talent avec les Blue Jays de North Delta dans la Ligue de baseball Premier de sa province et avec l’équipe nationale junior du Canada avant d’être choisi par les Twins du Minnesota à la troisième ronde du repêchage de 1999.

Le frappeur gaucher canadien a débuté sa carrière dans les ligues mineures en tant que receveur mais a été converti en joueur de premier-but dans la Ligue des recrues en 2000. En cinq campagnes dans les mineures, il est devenu l’un des plus importants espoirs de l’organisation, ayant été invité à deux matchs Futures (2002 et 2004) avant d’être rappelé par le grand club le 10 juin 2003.

Morneau a ensuite passé dix saisons avec les Twins et est devenu l’un des cogneurs les plus redoutés de la Ligue américaine. Entre 2003 et 2013, il a participé quatre fois au match des étoiles (2007 à 2010), a gagné deux bâtons d’argent (2006 et 2008), a connu quatre saisons de 100 points produits ou plus – égalant la marque de Larry Walker pour le plus de points produits par un frappeur canadien avec 130 en 2006 – et a gagné le titre de joueur le plus utile à son équipe la même année, devenant le premier et seul à ce jour à remporter cet honneur dans l’Américaine. En 2008, il a gagné le concours de coup de circuits du match des étoiles, également le premier Canadien et seul à ce jour à réussir l’exploit. Il a été nommé le joueur le plus utile chez les Twins à deux reprises (2006 et 2008).

Au cours de sa carrière, Morneau a continué de défendre les couleurs de l’équipe nationale, comme il l’avait fait avec l’équipe junior en 1999. Il a participé à la Coupe du monde en 2001, aux qualifications olympiques en 2003 et à quatre Classiques mondiales. Il a vu son nom être gravé au mur d’excellence de Baseball Canada en 2010.

Au total, Morneau a joué 14 saisons dans les Majeures et se classe dans le top cinq parmi les joueurs canadiens dans plusieurs départements offensifs : deuxième pour les points produits (985), troisième pour les coups sûrs (1603), les doubles (349) et le nombre de buts (2739) et quatrième pour les circuits (247). Il a aussi remporté trois fois le prix Tip O’Neill du Temple de la renommée du baseball Canadien (2006, 2008 et 2014).

Au cours des dernières années, Morneau a travaillé comme analyste pour le réseau des Twins et sur le plateau Sportsnet Central pour la couverture de la Série mondiale.

« Lorsque j’ai appris la nouvelle de mon intronisation au Temple de la renommée du baseball canadien, j’ai été honoré », a déclaré Morneau. « Puis, constatant avec quels collègues j’étais intronisé, John Olerud, Duane Ward et Jacques Doucet, j’étais tout simplement à court de mots. Penser que mon nom est associé à ces membres éminents qui ont eu un si grand impact sur le baseball au Canada est vraiment très gratifiant. J’ai hâte d’être à St Marys cet été pour célébrer en personne avec mes collègues intronisés. Merci au corps électoral et au Temple de la renommée pour cet honneur incroyable… et surtout merci au Temple pour tout ce qu’il réalise pour le baseball au Canada. » 

Pour en savoir plus sur Justin, cliquez ici.

Duane Ward

Sélectionné en première ronde, au neuvième rang, lors du repêchage de 1982 par les Braves d’Atlanta, Duane Ward a été échangé aux Blue Jays de Toronto en retour de Doyle Alexander le 6 juillet 1986. De 1988 à 1992, le lanceur droitier a excellé dans son rôle de releveur spécialiste de la huitième manche, formant la paire la plus performante et la plus adulée avec Tom Henke, membre du Temple de la renommée du baseball canadien depuis 2011.

Après le départ de Hemke en tant qu’agent libre après la saison 1992, Ward s’est vu décerner le rôle de releveur numéro un. Il a terminé la première année dans ce rôle avec 45 sauvetages, un sommet dans l’Américaine, et 70 matchs terminés. Il n’a permis que 49 coups sûrs et retiré 97 frappeurs sur des prises en 71 manches et deux tiers. Grâce à ces données, il a été élu sur l’équipe d’étoiles et a terminé cinquième pour les votes au Cy Young. Ses 45 sauvetages et 70 parties terminées en une campagne demeurent à ce jour un record e concession. Il a une fois de plus aider les siens à remporter une deuxième Série mondiale de suite.

En 1992 er 1993, Ward a été à son meilleur lors des séries d’après-saison. En Série mondiale, il a fait huit apparitions, compilant un dossier de 3-0 et enregistrant une MPM de 1,13, retirant 13 frappeurs sur des prises et récoltant deux sauvetages.

En neuf saisons au total avec les Jays, Ward a monté 452 fois sur le monticule, le deuxième plus haut total de l’histoire de l’équipe. Il arrive également au deuxième rang pour les victoires sauvegardées (121) et les matchs terminés (266).

« Lorsque j’ai été informé de mon intronisation au Temple de la renommée du baseball canadien, la seule chose que j’ai ressentie, à l’époque, fut un grand bouleversement intérieur. Puis après quelques minutes de réflexion, j’ai été submergé d’un flot d’émotions », a déclaré Ward. « Je ne saurais trop dire à quel point je suis profondément honoré de faire partie de la cuvée des intronisés du Temple de la renommée du baseball canadien pour 2020. 

Je tiens à remercier tous mes coéquipiers, tous mes entraîneurs et tous ceux qui m’ont aidé au fil des ans. Et je ne saurais oublier ma famille et mes amis qui m’ont soutenu sans condition, je leur dis merci, sachant très bien que ce ne sera jamais suffisant. À mes collègues intronisés, “Félicitations”. » 

Pour en savoir plus sur Duane, cliquez ici.

Jeff Francis

Né en 1981 à Vancouver, Jeff Francis a grandi à North Delta, en Colombie-Britannique. Il a développé ses compétences en baseball avec les Blue Jays de North Delta de la Premier Baseball League de la Colombie-Britannique avant de lancer pour les Thunderbirds de l’Université de la Colombie-Britannique de 1999 à 2002, là où il a été nommé à deux reprises sur l’équipe étoile de la NAIA.

Après la saison universitaire 2001, l’athlète de 6 pieds et 5 pouces a compilé une fiche de 7-1 dans la compétitive ligue de l’Alaska et a été nommé le joueur de l’année. Ses performances ont convaincu les Rockies du Colorado de le sélectionner en première ronde (neuvième au total) du repêchage de 2022.

En 2005, à sa première saison complète dans la MLB, Francis a gagné 14 matchs et a fait 128 victimes au bâton en 183 manches et deux tiers et 33 dépars. Il a terminé sixième pour le titre de recrue de l’année dans la Ligue nationale. Deux saisons plus tard, il a atteint des sommets en carrière avec 17 victoires, 34 dépars, 215 manches et deux tiers lancées et 165 retraits sur des prises. Il a du coup aidé les Rockies a remporté le championnat de la Ligue nationale. Il a effectué trois départs en série de fin de saison et est devenu le premier Canadien à être le lanceur partant du premier match de la Série mondiale. Suite à ses performances, il a terminé neuvième dans la course au trophée Cy Young de la Nationale.

En tout, après 11 saisons dans le baseball majeur où il a lancé pour les Rockies, les Royals de Kansas City, les Reds de Cincinnati, les Athletics d’Oakland, les Yankees de New York et les Blue Jays de Toronto, Francis a remporté 72 victoires, soit le deuxième plus haut total pour un lanceur gaucher canadien. Il est également au deuxième rang pour les matchs débutés (217) et manches lancées (1291).

Francis a également défendu les couleurs du Canada à plusieurs occasions, d’abord avec l’équipe junior en 1999, ensuite en 2006 à la Classique mondiale et finalement en 2015, remportant l’or aux Jeux panaméricains. En 2016, il est devenu la huitième personne à voir son nom ajouté au mur d’excellence de Baseball Canada.

« J’étais tellement heureux de recevoir la nouvelle de mon intronisation de la part du Temple, a dit Francis. Lorsque je vois la liste de joueurs et de personnes que je vais rejoindre sur les murs du Temple, je me sens honoré d’être considéré à ce niveau. Ce n’est pas quelque chose qui est dans la tête des athlètes pendant leur carrière active, mais depuis mes derniers moments sur le terrain, je suis devenu fier de ce que j'ai accompli dans le baseball. Je considère que ce n'est pas seulement une reconnaissance de mes réalisations au baseball, mais aussi de l'encadrement, du mentorat et du soutien que j'ai reçu de tant d'autres personnes. »

Pour en savoir plus sur Jeff, cliquez ici.

Lauréat du prix Jack Graney 2021

John Lott

Lott a attrapé la piqûre du journalisme lorsqu’il a été nommé le coéditeur de la section des sports à son école secondaire. Après avoir obtenu son diplôme de l’Université Penn State, il a déménagé en Ontario et a débuté sa carrière de journaliste, d’abord en tant que reporter généraliste pour le Newmarket Era de 1969 à 1975. Puis, jusqu’en 1980, il a été l’éditeur du Aurora Banner.

En 1980, il a ensuite enseigné le journalisme pendant 20 ans au Collège Centennial à Toronto. Tout en conservant sa passion pour le baseball! En 1998, il a fondé le site web TruNorth Baseball, un site mettant l’emphase sur les joueurs canadiens et les espoirs des Blue Jays, qu’il interviewait lors de ses voyages dans les stades des ligues mineures au Canada et aux États-Unis. Il a maintenu ce site pendant trois ans.

Ce travail lui a permis d’obtenir un poste de pigiste affecté à la couverture des Blue Jays pour le National Post à partir de l’an 2000. En 2004, il a pris une pré-retraite de l’enseignement pour se concentrer sur sa carrière de chroniqueur de baseball pour le National Post, un poste qu’il a occupé pendant 16 ans. Il a d’ailleurs trouvé le temps de coécrire un livre avec Shi Davidi en 2013, Great Expectations : The Lost Toronto Blue Jays Season.

Dès 2016, Lott, qui est d’ailleurs un excellent photographe à ses heures, est devenu le chroniqueur senior pour The Athletic Toronto. C’est deux ans plus tard qu’il a reçu le prix Sports Media Canada George Gross.

« Lorsque Scott Crawford m’a appelé pour me dire que j’étais le lauréat du prix Jack Graney, j’étais abasourdi, a-t-il dit. La semaine précédente, j’avais regardé la cérémonie d’intronisation et les discours des deux lauréats précédents, Ken Fidlin et Dan Shulman, et j’étais impressionné par leur longue et belle carrière. Ma réaction à la nouvelle de ma nomination a été de penser que je n’appartenais pas à la même ligue que ces gars, que je connais et que je respecte. Je me sens toujours comme ça, mais je suis aussi grandement touché que le comité de sélection croit que je méritais suffisamment d’être inclus dans le groupe de tous les lauréats. C’est le comble pour une carrière dans le baseball qui m’a apporté beaucoup de plaisir, fait rencontrer de bons amis et le luxe de n’avoir jamais payé un billet pour un match de baseball. »

Pour en savoir plus sur John, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

FR